PISIEU

  • PISIEU
  • PISIEU
  • PISIEU
  • PISIEU
  • PISIEU
  • PISIEU
  • PISIEU
  • PISIEU

Accueil du site > Mairie > Urbanisme

Urbanisme

PLU

Ce 30 mai, le conseil municipal de Pisieu s’est réuni en présence de Mme Courant, urbaniste, pour arrêter le PLU. Le PLU a ainsi été approuvé par délibération. C’est ainsi un travail de plus de 2 ans et demi qui s’est concrétisé par un document dense et primordial pour l’avenir de la commune. La caducité du POS était programmée légalement pour le 27 mars 2017 et il fallait que le conseil municipal établisse un nouveau document d’urbanisme réglant les installations et constructions sur la commune.

Ainsi, le 18 novembre 2014, le conseil municipal avait délibéré pour prescrire l’élaboration du Plan d’Occupation des Sols et élaborer un Plan Local d’Urbanisme. L’équipe municipale s’accordait sur la nécessité d’une concertation avec la population sur toute la durée de préparation du PLU. Les informations concernant les objectifs initiaux de la commune, le diagnostic et le Porter à Connaissance de l’Etat sur la commune, les orientations du PADD, l’évolution du projet jusqu’à son arrêt et un registre sur lequel le public pourrait consigner ses remarques, ont été mis à disposition du public.

Régulièrement, des informations étaient communiquées dans le bulletin municipal. 2 réunions publiques ont été organisées ainsi qu’une 3ème à destination spécifique des agriculteurs exploitant sur la commune.

Puis, une enquête publique a été ouverte, du 23 janvier 2017 au 24 février 2017, permettant ainsi à chacun de prendre connaissance du projet de PLU tel qu’arrêté par le conseil municipal le 28 juillet 2016. Les personnes publiques (État, Région, Département, chambres consulaires, SCOT, etc.) ont aussi été informées tout au long de ces mois d’élaboration et leurs observations ont été prises en compte. Le PLU, voté ce 30 mai, est ainsi le fruit d’une belle concertation entre l’équipe municipale, la population et les autres partenaires.

Les choix réalisés dans ce PLU respectent les orientations du SCOT et du PADD : pas d’extension des hameaux, un développement privilégié dans le village tout en permettant des constructions dans les dents creuses des hameaux. Les éléments de paysage sont identifiés au regard de leurs enjeux dans le grand paysage, dans la qualité du cadre de vie, de la qualité environnementale et de la biodiversité. La zone agricole et naturelle prend en compte la réelle occupation des terres.

Dès l’enregistrement de la délibération et du dossier de PLU par les services préfectoraux (au plus tard le 15 juin 2017), tous les documents seront à la disposition des personnes intéressées durant les heures d’ouverture au public du secrétariat. M. le Maire sera aussi disponible lors de ses permanences du vendredi après-midi pour apporter les précisions nécessaires.

Les membres du Conseil Municipal espèrent que ce nouveau document d’urbanisme rencontrera des échos positifs. Il a été réalisé avec le souci de permettre à la commune de bien évoluer durant les 10 prochaines années, avec l’objectif d’une optimisation du cadre de vie, du maintien des possibilités d’exploitation agricole, du respect de l’environnement et de la biodiversité. Néanmoins, le PLU n’est pas un document figé, il pourra évoluer au fil des années, en fonction des besoins et nécessités.

Un regret néanmoins subsiste à l’issu de ce travail : les services de l’Etat ont jugé que l’assainissement collectif était saturé. Pourtant, chacun des habitants raccordés à ce système peut constater qu’il fonctionne. Le conseil municipal a été obligé de geler ainsi des parcelles urbanisables au sein du bourg. Mais, le travail et les négociations continuent avec les services de l’Etat et le Syndicat des Eaux Dolon Varèze, compétent en matière d’assainissement sur la commune, pour trouver au plus vite une solution concrète permettant de libérer ces parcelles pour la construction.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF